La fuite du roi du Maroc

« Le Roi Mohammed VI mène une diplomatie africaine de grande envergure, portée par une vision à long terme », « Le Maroc à la conquête des marchés africains », « Renforcer l’axe Rabat-Dakar », etc, figurent parmi les grands titres de la presse makhzénienne pour couvrir les vraies raisons qui ont poussé à la tournée du roi Mohamed VI dans les derniers bastions de la Françafrique : Son refus à recevoir l’Envoyè Personnel du Secrétaire Général de l’ONU pour le Sahara Occidental. Celui-ci est arrivé hier Rabat après une courte visite en Espagne.
Par cette fuite, le roi du Maroc a voulu clairement signifier au diplomate onusien qu’il n’est pas le bienvenu au Maroc. D’ailleurs, la presse marocaine ne l’a pas dissimulée. Les attaques contre lui ont bel et bien repris depuis sa présence parmi la projection du film de Javier Bardem dans le siège de l’ONU.
Apparemment, les marocains continuent à croire en la démission du fonctionnaire onusien qu’ils ont récusé hier et ont été amenés par la communauté internationale à revoir leur décision.
Malgré la fuite royale, Ross a bel et bien atterri au Maroc et dans sa première déclaration publique à Rabat a rappelé qu’il « entame à Rabat une nouvelle tournée consacrée à la recherche d’une solution à la question du Sahara occidental, conformément aux résolutions successives du Conseil de sécurité », avant d’ajouter que « la situation dangereuse dans la région du Sahel et de ses alentours rend une solution plus urgente que jamais ».
Il va de soi que toutes les résolutions du Conseil de Sécurité sur le Sahara Occidental contiennent le petit paragraphe toujours omis par la MAP et ses confrères de la presse marocaine : « solution basée sur le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination ». Et c’est cette phrase-là qui irrite le souverain marocain.
Incapable d’aborder le dossier du Sahara avec Ross, Mohamed VI se livre à son loisir préféré, les voyages. Cela n’affectera nullement l’état d’esprit d’un homme de la taille de Christopher Ross, diplomate chevronné et intègre dont la compétence est internationalement reconnue.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*