Wikileaks : Le Maroc embarrasse ses amis dans la question du Sahara Occidental

La politique de répression suivie par les autorités du Maroc au Sahara Occidental embarrasse ses amis de l’Elysée. 
La révélation a été faite par un câble diplomatique classé confidentiel rédigé par Charles Rivkin, l’ambassadeur des Etats-Unis à Paris suite à une rencontre entre Kathleen H. Allegrone, ministre-conseillère pour les Affaires économiques à l’ambassade, et deux hauts responsables du ministère français des Affaires étrangères, Cyrille Rogeau et Marie Buscail. 
Selon ce câble daté du 8 février 2010, « les officiels français ont expliqué à leurs homologues marocains l’importance de mener des réformes en interne afin de permettre à la France et aux amis du Maroc de s’opposer à toute extension du mandat de la Minurso ».
L’expulsion par le Maroc de la militante Aminatou se trouve derrière le sentiment des français qui doivent à chaque fois répondre aux demandes du Maroc d’empêcher que la MINURSO supervise les droits de l’homme au Sahara Occidental.
Rogeau révèle que le Maroc profite du statu quo et des tensions entre la France et l’Algérie pour tirer des avantages. Non obstant, le gouvernement français a encouragé le Maroc à adopter une approche positive par rapport au processus de paix onusien, ajoute le cable.
Aujourd’hui, les violations par le Maroc des droits de l’homme au Sahara Occidental mettent le président François Hollande dans la même situation. Osera-t-il prendre une décision historique pour mettre fin à l’impasse du plus vieux conflit du continent africain?

1 commentaire sur Wikileaks : Le Maroc embarrasse ses amis dans la question du Sahara Occidental

  1. A la France qui chante toujours "Le droit de l'homme" de prendre une position juste et humaine pour amorcer la fin de la souffrance de ce peuple sahraoui. Un peuple où les autorités royales battent les femmes sahraouies au gourdin en 2013, sinon en quoi gène ce MINURSO sa majesté ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*