Ban Ki-monn : « Les jeunes sahraouis demandent à la MINURSO de reconnaître son impuissance et de partir »

NATIONS UNIES -Le Secrétaire Général de l’ONU Ban Ki-moon a appelé lundi à un engagement international urgent pour mettre fin au conflit du Sahara Occidental de peur des retombées de la guerre au Mali sur le territoire occupé par le Maroc.
« La montée de l’instabilité et de l’insécurité au sein et autour du Sahel exige une solution urgente de ce différend de longue daye », a-t-il alerté dans un rapport présenté au Conseil de Sécurité.
« Tous les gouvernements consultés ont soulevé de sérieuses inquiétudes quant au risque que les combats au Mali puissent avoir des retombées dans les pays voisins et contribuent à radicaliser les camps de réfugiés du Sahara Occidental », a précisé M. Ban, signalant qu’un chef d’Etat de la région a qualifié les camps de réfugiés sahraouis de « bombe à retardement ».
L’Envoyé de l’ONU, Christopher Ross, a rapporté la frustrations des jeunes sahraouis sans emploi et sans perspectives sur l’avenir du territoire. 
Beaucoup de jeunes « ont exprimé leur soutien à des actions radicales telles que la reprise des hostilitités contre le Maroc ou demandé à la MINURSO de reconnaître son impuissance et de partir», a déclaré Ban Ki-moon dans son rapport.
Alors que le conflit ans au Mali, où les forces internationales dirigées par la France se battent contre les groupes djihadistes, occupe la une des titres de la presse, de nombreux dirigeants africains considèrent le Sahara occidental comme le « conflit oublié » du continent.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*