La tournée de Christopher Ross est « positive », selon le Polisario

Evaluation – Le ministre sahraoui des Affaires étrangères a exprimé sa satisfaction au sujet de la tournée qu’est en train d’effectuer dans la région l’envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental.
Mohamed Salem Ould Essalek a, en effet, déclaré hier, mardi, à Info Soir, en marge d’une conférence de presse tenue au siège de l’ambassade de la RASD à Alger : «Nous considérons que Christopher Ross travaille dans le cadre de son mandat conféré par l’ONU, à savoir la décolonisation du territoire sahraoui.»
«Nous ne pouvons nier que l’ONU œuvre pour que le peuple sahraoui exerce son droit à l’autodétermination. Christopher Ross ne cesse de répéter que son mandat consiste en l’application de la résolution du Conseil de sécurité, qui affirme qu’il doit y avoir des négociations pour parvenir à une solution juste, mutuellement acceptable et qui garantisse le droit à l’autodétermination des Sahraouis», a encore précisé le chef de la diplomatie sahraouie. Cependant, a-t-il déploré, le temps passe et «nous tournons toujours en rond». «Le Maroc entrave toute solution au conflit. Il faut que cette situation cesse et que le Conseil de sécurité mandate la Minurso pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination dans les plus brefs délais avant qu’il ne soit trop tard, car le Maroc continue à nager dans des eaux troubles et joue la carte du pourrissement. Il tient à ce qu’il y ait de la confusion dans la région (le cas malien) pour que l’attention soit détournée de la réalité de la cause sahraouie. Le Maroc ne veut pas de paix dans la région parce que lui-même profite de cette déstabilisation», a précisé le ministre sahraoui. Ce dernier a, par ailleurs, estimé que «les Sahraouis choisiront les moyens les plus adéquats devant une situation bien définie», une réponse quant à une éventuelle reprise des armes. «Jusque-là, nous avons toujours accepté de coopérer pleinement et positivement avec les Nations unies pour la tenue d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental, ce que nous exigeons», a-t-il encore indiqué.
Le Mujao «un pur produit marocain»

Pour le ministre sahraoui des Affaires étrangères, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) est «un pur produit marocain». Mohamed Salem Ould Salek a, en effet, ouvertement affirmé que le Mujao «est une invention des services marocains». Le Mujao, «présenté comme une dissidence d’Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a pour objectif la déstabilisation de toute la région», a-t-il dit. Pour le chef de la diplomatie sahraouie, ce groupe terroriste «s’acharne contre l’Algérie depuis sa création» et «il est même chargé de faire de l’Algérie sa cible ainsi que le Polisario». C’est ce même Mujao, rappelons-le, qui avait revendiqué l’enlèvement des trois humanitaires étrangers en octobre 2011 dans les camps des réfugiés sahraouis de Tindouf.
Farid Houali, 27/03/2013
Soir-Info. 27/03/2013

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*