Sahara Media minimise les pertes des terroristes au Mali

Ould Mohamdi, ancien correspondant de la MAP
à Nouakchott et directeur de Sahara Media
Alors que l’Algérie met fin au suspens autour de la mort d’un des chefs terroristes d’Al Qaïda, Abou Zeïd lors de l’offensive de l’armée française et de l’armée tchadienne dans l’adrar de Tigharghar au Nord du Mali fin février dernier, le réseau pro-marocain en Mauritanie minimise les pertes des organisations terroristes activant au Mali.
En effet, le même jour que la presse française se fait écho des résultats positifs du test ADN des prélèvements organiques effectués sur le cadavre des Ifoghas, Sahara Media, un des relais des services secrets marocains à Nouakchott, publiait une dépêche sur les pertes d’Al Qaïda et Ansar Eddine. Fait troublant, le MUJAO, maintes fois désigné comme création du Maroc, n’est pas mentionné.
Le site auto-proclamé agence de presse Sahara Media dont le directeur, Abdallahi Ould Mohamdi a été qualifié par un journal mauritanien comme ambassadeur du Maroc en Mauritanie, se basant sur des sources anonymes, prétend que les pertes des terroristes de ces deux organisations sont essentiellement matérielles dû aux bombardements de l’aviation française.
Sahara Media ajoute que les 50 véhicules récupérés par l’armée tchadienne ont été abandonnés par les terroristes par crainte des raids aériens français.
Pour rappel, Sahara Media fait partie des sites mauritaniens servant de relais médiatique privilégié aux islamistes et à Aqmi en particulier.
Lors de l’attaque contre le complexe gazier algérie d’In Amenas, l’Agence Nouakchott Info, ANI, s’est distingué en devenant le porte.voix des ravisseurs. La même agence a annoncé dernièrement l’exécution de l’otage français Philippe Verdon.
Ces agences se sont distinguées aussi par la virulence de leurs attaques contre le président mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz qui n’est pas en odeur de sainteté avec le pays voisin du Maroc. Si à cela s’ajoute que ces sites ont servi de relais aux attaques marocaines contre l’Algérie et les sahraouis, la connexion marocaine est vite établie.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*