Le président de la République reçoit une délégation de la Suède

Chahid El Hafed, 02/06/2010 (SPS) Le Président de la République et secrétaire général du Front Polisario, Mohamed Abdelaziz, a reçu mardi au siège de la Présidence, une délégation du centre international, Olof Palme à la fin d’une visite de quelques jours dans les camps de réfugiés sahraouis.

La délégation suédoise comprenant, le secrétaire général du Centre Oolf Palme, Jens Orback, la chargée du département Afrique, Nivin Youssef et l’attachée de presse du même centre, Laila Naraghi.

Le président de la République, Mohamed Abdelaziz a remercié la délégation pour sa visite aux camps sahraouis, saluant les positions de la Suède, pour « son soutien au peuple sahraoui et à sa juste cause et depuis de nombreuses années ».

Pour sa part le secrétaire général du centre suédois, Jens Orback a exprimé sa conviction de la justesse de la question sahraouie, soulignant que la délégation à travers sa visite aux camps sahraouis a vu des nombreuses réalisations au sein de l’Etat sahraoui.

La délégation suédoise est arrivée dimanche dernier dans le cadre d’une visite aux camps de réfugiés sahraouis et aux territoires libérés de la RASD. Cette visite l’a conduite à la wilaya d’El Aaiun où elle a visité l’école Olof Palme, hôpital local, la wilaya de Auserd, l’école nationale du 27 Février, l’association des familles des prisonniers et disparus sahraouis (AFAPREDESA) avant de visiter un tronçon du mur de la honte marocain qui divise le peuple sahraoui et son territoire en deux parties.

La délégation a également eu des réunions des membres du Secrétariat national du front Polisario, dont le président du Parlement sahraoui, Mahfud Ali Beiba, le secrétaire général des travailleurs sahraouis, Mohamed Cheikh Mohamed Lehbib, ainsi qu’une délégation de l’union de la jeunesse sahraouie (UJSARIO).

Il est à rappeler que de nombreux partis suédois ont demandé des Nations Unies à trouver une solution au conflit du Sahara occidental, devant permettre au peuple sahraoui l’exercice de son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance. Ces mêmes partis ont également appelé le Gouvernement suédois à reconnaître la République sahraouie (RASD). (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*