M’hamed Kheddad hausse le ton :  » Le Polisario ne peut plus se taire plus longtemps « 

Par Rafik Bakhtini
Les graves dépassements marocains, et sa politique du fait accompli, encouragé par une totale complicité française, et une curieuse impassibilité onusienne, risquent à terme, de déclencher un nouveau conflit armé. Le coordinateur sahraoui avec la MINURSO, M’hamed Kheddad, a affirmé que le Polisario ne restera pas sans rien faire face à « l’arrogance » du Maroc et à la « soumission » des Nations-Unies aux pressions de la France, a indiqué ce mardi, tard dans la soirée, un communiqué de l’Agence de presse sahraouie (SPS). Dans un entretien, accordé au quotidien nigérian « Leadership », le diplomate sahraoui a affirmé que « les Sahraouis ne resteront pas les bras croisés pour l’éternité devant l’arrogance du Maroc et la soumission des Nations Unies aux pressions de la France » soulignant « leur détermination à se défendre et à préserver leur droits, par tous les moyens, contre l’occupant marocain ». Revenant sur les raisons du gel du processus de règlement du conflit, M. Kheddad a condamné la position de la France, qui « n’hésite pas à adopter des positions antidémocratiques en s’opposant à l’élargissement des prérogatives de la mission des Nations Unies, dans le territoire au contrôle et à la protection des droits de l’Homme ». La position de la France, vis-à-vis du Sahara occidental, s’inscrit dans le cadre de « sa politique coloniale en Afrique, visant la spoliation des richesses naturelles, fut-elle au détriment de la stabilité, la sécurité et le développement des Etats et peuples du continent ». Par ailleurs, M. Kheddad a réitéré « l’engagement de principe de la partie sahraouie, vis-à-vis de l’approche d’un règlement pacifique du conflit de décolonisation du Sahara occidental et sa disposition à contribuer, de manière positive, à faciliter la mission du médiateur onusien, en vue de permettre au peuple sahraoui, de jouir de son droit à l’autodétermination à travers un référendum libre, démocratique et intègre, sous l’égide de la communauté internationale ». « Le peuple sahraoui a assez donné en dépit de la présence, depuis une vingtaine d’années, de la mission des Nations unies sans pour autant enregistrer aucun progrès réel, vers un règlement juste », a précisé le responsable sahraoui. M. Kheddad a exprimé sa conviction, quant à « la victoire inéluctable du peuple sahraoui » rappelant à ce titre, la résistance sahraouie pacifique, dans les villes occupées du Sahara occidental et les sacrifices « que sont prêts à consentir les dizaines de détenus politiques sahraouis, actuellement en grève de la faim ».
La Tribune des Lecteurs

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*