Fadel Alayet, refugié politique en Gréce, agressé par les sbires du Makhzen

Le militant Amazigh FADEL ALAYET, un réfugié politique en Grèce a été victime, pour la deuxième fois, de violence physique et tentative d’assassinat perpétrés à son encontre par un groupe supposé d’extrémistes islamistes.
L’agression a provoqué chez la victime des souffrances physiques et psychologiques néfastes.
En raison de ses activités politique, Mr Fadel ALAYYET préparait l’organisation d’un colloque international sur les droits des Amazighs (berbères) en Afrique du Nord Afrique.
Le colloque qui allait avoir lieu en Grèce devrait être animé par l’avocat Ahmed Dgherni. Mr Fadel ALAYYET a été menacé de mort par ses agresseurs qui lui ont demandé d’annuler le colloque et ne pas inviter le Maitre Ahmed Dgherni qu’ils qualifient d’«anti-Islam» vue que ce dernier adhère a la pensée occidentale et promovoit la laïcité en Afrique du Nord.
Un appel a été lancé par le congrès Mondial Amazigh aux autorités grecques pour prendre les mesures nécessaires contre les agresseurs et appelons tous les autres pays européens ainsi que toutes les Organisations Internationales progressistes à fournir une protection juridique pour les militants amazigh résidant dans l’Union Européenne.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*