Des députés latino-américains réclament de l’ONU la protection des droits humains au Sahara Occidental

Caracas, 13/04/2010.- Des députés latino-américains ont réclamé de l’ONU, lundi à Caracas, d’étendre les prérogatives de la MINURSO à la protection à la protection des droits humains dans les territoires occupés du Sahara Occidental et la tenue d’un référendum pour l’autodétermination du peuple sahraoui, dans une lettre adressée au SG de l’ONU, Ban Ki-moon.
Les députés réclament dans cette lettre, parvenue à SPS, « le respect des principes et dispositions de la Charte des Nations Unies, en particulier, la Déclaration de la Charte sur les territoires non autonomes », estimant que le Sahara occidental « n’est pas une exception ».
Ils ont en outre averti des « conséquences graves » de l’incapacité de l’ONU d’organiser le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui.
Au volet des droits de l’homme, les parlementaires ont condamné « la violation systématiques des droits civils, politiques et économiques de la population civile sahraouie dans les territoires occupés par le Maroc », si souvent « documenté et dénoncé par de nombreuses organisations internationales telles que la Haute Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, Human Rights Watch, Amnesty International et Front Line, entre autres ».
« Nous sommes convaincus que seule une action active et décisive pour parvenir à une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, si souvent négligé et reporté, permettra au peuple de ce territoire et toute la région de vivre enfin dans la paix et constituera un pas décisif vers l’élimination des derniers vestiges du colonialisme dans le monde », ont-ils conclu. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*