Rapport du SG de l’Onu : le Polisario déplore l’absence de recommandations sur la protection des Sahraouis

New York, 11/04/2010 (SPS).- Le Front Polisario a déploré samedi l’absence de recommandations dans le dernier rapport du secrétaire général de l’ONU sur le Sahara occidental pour la création d’un mécanisme de supervision des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés.
« Le rapport a été caractérisé par la timidité devant l’occupation illégale prolongée du Sahara occidental par le Maroc et son obstruction plus que prouvée à des négociations sérieuses et crédibles », a déclaré à l’agence de presse espagnole EFE le représentant du Front Polisario aux Nations unies, M. Boukhari Ahmed.
« L’ONU a raté une nouvelle occasion pour assumer la responsabilité qui lui incombe, aussi bien dans la décolonisation du Sahara occidental que dans la défense et la protection des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés », a souligné le responsable sahraoui.
Dans ce contexte, il a indiqué que les derniers événements dans l’ancienne colonie espagnole « démontrent la nécessité pour les Nations unies de surveiller de près la protection des droits de l’homme ».
M. Boukhari a rappelé ainsi que le régime marocain a utilisé ces derniers jours des « hordes de colons marocains » pour agresser sauvagement les militants sahraouis des droits de l’homme, dans les territoires occupés, et parmi lesquels se trouvaient des observateurs espagnols.
« Par sa passivité, l’ONU est en train d’encourager la répétition des massacres qui se sont déroulés au Timor oriental », a-t-il dit.
Le Sahara occidental, dernière colonie en Afrique, est considéré comme territoire non autonome par l’ONU depuis 1966. La dernière résolution du Conseil de sécurité (1871) demande aux deux parties de poursuivre les négociations sous les auspices du secrétaire général des Nations unies, « sans conditions préalables et de bonne foi », en vue de parvenir à une « solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui pourvoie à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental ».
Le Front Polisario et le Maroc avaient engagé en juin 2007 des négociations directes, sous l’égide de l’Onu, dont quatre rounds avaient eu lieu à Manhasset, près de New York (Etats-Unis), sans aboutir à une avancée réelle, rappelle-t-on.(SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*