La Grande Bretagne préoccupée par la situation des droits de l’Homme au Sahara occidental

Londres, 08/04/2010 (SPS) La Grande Bretagne s’est déclarée « préoccupée » par la situation des droits de l’homme dans les territoires sahraouis sous occupation marocaine, a indiqué mercredi le directeur adjoint du Département du Moyen orient et d’Afrique du nord auprès du MAE, M. John Kiss, qui recevait merecredi à Londres, le coordonnateur sahraoui avec la MINURSO, M’hamed Khadad, ajoutant que son pays « suit de près » la question du Sahara occidental.
Le diplomate britannique a en outre indiqué que « son pays soutient les efforts du Secrétaire général de l’ONU et son Envoyé personnel, Christopher Ross dans la recherche d’une solution devant garantir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination », selon une source officielle sahraouie.
Pour sa part M. Khadad a informé son interlocuteur des derniers développements de la question du Sahara occidental, notamment « les violations flagrantes des droits humains » dans les territoires occupés perpétrées par les autorités marocaines contres les civils sahraouis sans défense, pour avoir exprimé leur opinion en faveur de l’autodétermination du peuple du Sahara occidental.
« Le Maroc ne peut continuer dans son intransigeance et ses violations du droit humanitaire international », a insisté M. Khadad, appelant l’ONU et le Conseil de sécurité à « assumer leurs responsabilités dans la protection des Sahraouis et de s’écarter de la politique de deux poids deux mesures quand il s’agit de l’application du droit international ».
Plusieurs organisations internationales activant dans le domaine des droits de l’Homme avaient témoigné dans des rapports des « graves violations des droits humains commises par le Maroc contre les Sahraouis dans les territoires occupés du Sahara occidental, au sud du Maroc et dans les universités marocaines », a rappelé le diplomate sahraoui.
« Il est devenu impérieux de créer un mécanisme onusien pour surveiller le respect des droits de l’homme dans les territoires occupés du Sahara occidental », a ajouté M. Khadad, exprimant « la disponibilité de la partie sahraouie à coopérer pleinement avec l’ONU dans ce contexte ».
Le diplomate sahraoui a enfin appelé la Grande Bretagne à exercer des pressions sur le Gouvernement marocain afin de « se conformer à la légalité internationale et à libérer tous les prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis presque trois semaines dans les prisons marocaines ».
L’audience a été assistée par le représentant du Front Polisario à Londres, M. Mohamed Lamine Baali. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*