La publication mensuelle du quotidien Horizons consacre un numéro spécial au Sahara occidental

Alger, 04/04/2010 (SPS) La publication mensuelle « Horizons Géostratégie » du quotidien Horizons a consacré son dernier numéro du mois d’avril au Sahara occidental, dernière colonie d’Afrique.

A travers des reportages illustrés, des analyses et une rétrospective des évènements, la publication a mis en lumière la question du Sahara occidental depuis son occupation par l’Espagne en 1885 jusqu’à son invasion militaire par le Maroc en 1975.

Le journal est revenu également sur les différentes étapes qui ont marqué l’histoire de ce conflit, mettant particulièrement en avant la lutte du peuple sahraoui pour son autodétermination et son indépendance.

« D’une colonisation à une autre, où le premier colonisateur avait défié les Nations Unies en ne s’inscrivant pas dans la logique du processus historique de décolonisation, tout un territoire est passé instantanément de l’autorité espagnole à celle contestée du royaume du Maroc », souligne la publication dans son éditorial.

Et d’ajouter que « le scénario mis au point consistait à déculpabiliser les autorités espagnoles politiques et militaires en faisant intervenir non pas les moyens de force, mais les populations (du Maroc) pour donner le cachet populaire à l’occupation du territoire du Sahara occidental ».

La publication a, en outre, mis en évidence la responsabilité des Nations unies dans la persistance de ce conflit, estimant que le « risque sera grand », du fait que « le droit international et la charte de l’Onu continuent à être ignorés » par le Maroc.

Dans un article intitulé « Les missions non accomplies de l’Onu », la publication note que « si le Maroc persiste à ignorer les résolutions des Nations unies, on discerne, au bout du compte, que la véritable raison de l’échec de l’organisation onusienne ne tient pas à des obstacles juridiques, (…) mais elle est due à l’absence d’adhésion réelle au principe de décision collective qui veut que la sécurité soit assurée par l’instance créée pour cette tâche, en l’occurrence le Conseil de sécurité ».

Le journal aborde, par ailleurs, les négociations directes entamées entre le Maroc et le Front Polisario sous l’égide des Nations unies, estimant que désormais « l’espoir est permis ». (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*