Les sahraouis, au croisée des chemins

Les nouvelles générations continuent à revendiquer l’indépendance du Sahara Occidental et sont prêtes à tout pour l’arracher

PABLO MORÁN. ENVOYE SPECIAL AU SAHARA 02-04-2010

Peu de choses ont changé dans les 25 dernières années dans les camps de réfugiés sahraouis en Algérie. C’est le problème principal auquel font face plus de 300.000 personnes qui vivent loin du Sahara Occidental. Les nouvelles générations continuent de réclamer au Maroc l’indépendance de ce territoire et assurent qu’elles sont prêtes à tout pour l’arracher.

Les réfugiés sahraouis dans ce côté de la frontière vivent dans une contradiction continuelle. Ils rêvent de retourner au Sahara Occidental mais ils s’affrontent aux nouvelles générations qui se sentent tentées à sentir comme propre la terre que l’Algérie leur a cédée.

Ils vivent d’un prêt, dans les camps de réfugiés qui devraient être provisoires mais le passage du temps les a obligé à développer une structure politique et sociale qui leur projète de plus en plus loin de son leur rêve. Ils veulent la paix mais ils n’écartent pas les armes si les négociations internationales ne leur donnent pas ce qu’ils réclament.

À toutes ces doutes et contradictions s’ajoute un bouquet d’intérêts politiques et économiques qui condamne les familles qui survivent dans des tentes et dans des maisons d’argile et d’uralite au milieu du désert. C’est dans ces foyers où réside la résistance réelle du peuple sahraoui. Le plus quotidien devient, pour eux, une lutte inégale contre le désert pour pouvoir avoir chaque jour de l’eau, du courant et de la nourriture suffisante pour vivre.

Au milieu de ces conditions, ils trouvent encore le temps pour profiter des leurs d’un autour du rituel du thé ou en jouant une partie de cartes le soir. C’est là où qu’ils profitent pour échanger des impressions sur leur avenir. Peut-être en se demandant si quelqu’un se rappellera encore d’eux au milieu d’autant de discours politiques.

La Cadena SER dans la « Colonne des 1000 »

Vendredi prochain, des milliers de personnes arrivées de différents points de l’Espagne formeront une chaîne humaine en face du mur de séparation construit par le Maroc pour isoler le Sahara Occidental des camps de réfugiés sahraouis en Algérie. La SER accompagne la protestation de ces activistes.

Cadena SER , 02/04/2010 

1 commentaire sur Les sahraouis, au croisée des chemins

  1. Si le maroc persiste dans son entêtement à renier le droit du peuple sahraoui l'unique et seule solution est de reprendre les armes car c'est la seule maniére de faire comprendre à monsieur le Jet-sky 06 le chemin à suivre pour la libération de tout un peuple Viva R A S D Viva polisario

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*