Manifestation à Bruxelles contre une extradition de l’Espagne au Maroc

Aarras a été arrêté en avril 2008 à Melilla pour sa relation présumée avec le trafic d’armes de la Belgique au Maroc à destination du réseau terroriste d’un autre belgo-Marocain, Abdelkader Belliraj.


Les manifestants, surtout des familiers, des amis et des sympathisants, ont demandé que le Gouvernement belge s’oppose à l’extradition, parce que « Ali fait coure le risque d’être torturé au Maroc. Il a vécu 28 ans en Belgique, et il a même fait ici le service militaire », a déclaré sa soeur Farida citée par l’agence Belga.


Elle a ajouté que l’Audience Nationale espagnole a fermé en 2009 une recherche contre son frère « parce qu’il n’y avait pas de preuve ».

Le Conseil du Gouvernement de Melilla a annoncé le 29 mars dernier qu’il contactera le Défenseur du Peuple espagnol pour qu’il intervienne dans l’affaire d’Aarras et d’un autre citoyen de Melille pour lesquels le Conseil des Ministres espagnol a ouvert un procédé d’extradition.

Les autorités marocaines considèrent Aarras membre du « Mouvement des Moujahidines au Maghreb » depuis 1982 et l’impliquent dans les attentats de Casablanca du 16 mai 2003.


Source : ABC

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*