Campée de solidarité dans le campus universitaire d’Almudena

La Plate-forme Universitaire de Soutien au Sahara (PUAS) a initié une campée sous la devise « Pour un Sahara Libre, 35 Ans d’Oubli, 35 Jours de Bruit » qui se maintiendra jusqu’au 18 avril, dans l’enceinte sportive de l’Amudena, dans le Campus Universitaire.

Ce projet essaie de faire prendre conscience la société en général, et spécialement à la communauté universitaire sur la situation du peuple sahraoui et d’exercer une pression politique et sociale sur le Gouvernement de l’Espagne pour adopter une attitude favorable au droit d’autodétermination.

La campée a lieu du 15 mars au 18 avril; une durée symbolique de 35 jours pour 35 ans qui ont passé depuis 1975, l’année année de signature des Accords Tripartites de Madrid, par lesquels l’Espagne céda le territoire du Sahara Occidental au Maroc et à la Mauritanie.

L’acte a commencé avec un manifeste réalisé par la plate-forme organisante. PUAS a souligné que la réalité du projet « essaie de rendre à la société la conscience responsable envers le peuple sahraoui ». La campée est encadrée dans « la nécessité de canaliser la frustration, et la changer en illusion, en force et en engagement ».

Les organisateurs ont remercié la collaboration, économique et morale, entre autres, du Front Polisario, CEAS-Sahara, différentes associations d’Amis du Peuple Sahraoui, spécialement celles des Asturies et Albacete, à la Plate-forme de Soutien Politique au Peuple Sahraoui (PAPPS), Jeunes pour Une Cause, FISAHARA, FEMAS, l’Université D’Alcalá de Henares de Madrid, le Collège Majeur Chaminade et d’autres collèges majeurs.

Une vingtaine d’étudiants ont dormi la première nuit de campée, et l’on s’attend que la présence croît durant les jours suivants avec l’arrivée de sympathisants d’autres provinces espagnoles pendant les jours du week-end. La campée est ouverte à la participation de tous les intéressés qui soutiennent le droit d’autodétermination du peuple sahraoui.


La campée continue cette semaine avec différentes activités comme des projections de documentaires tous les jours à 16h00 ; une conférence introduction au conflit avec la présence d’Alí Mojtar, délégué du Front Polisario à Madrid (un mercredi 17, à 18:30 heure); quelques monologues avec la présence d’Agustín Jiménez et de Carolina riega (jeudi de 18 à 20h00) concerts de chanteurs avec la présence de Cristina Mari, Titxu Vénez et Carlos Siles (vendredi de 19 à 22h00), une soirée litéraire en présence des poètes sahraouis Bahia Awah et Limam Boicha (samedi à 19h00) et un repas populaire (dimanche à 13h00)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*