Le rôle incontournable de l’Algérie dans son environnement souligné par les eurodéputés

De nombreux responsables au sein du Parlement européen (PE) ont souligné devant le Ministre des Affaires Etrangères, M. Mourad MEDELCI, la place de choix et le rôle « incontournable » de l’Algérie dans son triple environnement arabe, méditerranéen et africain.
Parmi les responsables que le ministre a rencontré lors de sa visite au Parlement européen, figurent notamment MM. Hans-Gert Pottering, du groupe des Démocrates-Chrétiens (PPE), ancien Président du Parlement Européen et membre de la Commission des Affaires Etrangères, Gianni Pittella, vice-Président du Parlement européen (Alliance progressiste des socialistes démocrates), Gabriel Albertini, Président de la Commission des Affaires Etrangères (PPE) et Pier Antonio Panzeri, Président de la délégation pour les Relations avec les Pays du Maghreb et de l’Union du Maghreb Arabe.
Ils se sont félicités en outre de la visite du ministre au PE qui, désormais, a « un pouvoir de codécision, avec le Conseil de l’Union européenne (UE), dans le cadre de la mise en oeuvre du traité de Lisbonne ».
Ils ont ainsi appelé au « renforcement du partenariat entre l’Algérie et l’UE », tout en se félicitant de l’installation officielle du groupe d’amitié Algérie au PE.
M. MEDELCI a de son côté, informé ses interlocuteurs des résultats des travaux de la 5e session du Conseil d’association Algérie-UE qui s’est tenue le 15 juin à Luxembourg, sous la présidence du ministre espagnol des affaires étrangères au titre de la présidence en exercice de l’UE, Miguel Angel Moratinos.
Le Président de la Commission des Affaires Etrangères du Parlement Européen a, pour sa part affirmé que l’Algérie trouvera « une très grande disponibilité » auprès de la commission qu’il préside en ce qui concerne les ajustements à apporter à l’Accord d’Association, car la commission estime que la situation a changé et qu’il est utile de prendre en considération les contraintes des pays associés à l’UE.
Outre les relations de l’Algérie avec l’UE et les perspectives à moyen et long terme, M. MEDELCI a également évoqué avec l’ensemble de ses interlocuteurs « la situation grave » qui prévaut au Proche-Orient, la construction maghrébine et les défis auxquels elle se heurte ainsi que les difficultés qui entravent le processus de l’UPM.
Il convient de souligner aussi que le ministre a assisté à la cérémonie d’installation officielle du groupe d’amitié Algérie au PE, au cours d’un dîner où étaient présents de nombreux convives aux côtés de 25 députés européens, membres du groupe d’amitié et de l’ambassadeur d’Algérie en Belgique et auprès du Duché du Luxembourg, M. Amar Bendjama.
Site du Min. des Aff. Etrangères algérien, 20/6/2010

Commentaire de Diaspora Saharaui : 
« La construction maghrébine et les défis auxquels elle se heurte ainsi que les difficultés qui entravent le processus de l’UPM ». L’un des plus grands défis de la construction maghrébine est le conflit du Sahara Occidental envahie par le Maroc en 1975 et 1979.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*