Abdelaziz : L’Intifada sahraouie de l’indépendance est une extension naturelle de l’insurrection de Zemla

Smara, 17/06/2010 (SPS)  Le Président de la RASD, Mohamed Abdelaziz, a déclaré jeudi à la wilaya de Smara, que l’actuelle Intifada de l’indépendance dans les territoires occupés du Sahara occidental est une extension naturelle du soulèvement de « Zemla » le 17 Juin 1970 contre le colonialisme espagnol. « L’actuel Intifada de l’indépendance » au Sahara occidental occupés par le Maroc, représente une extension naturelle de l’esprit créatif et novateur de la révolte contre l’injustice et l’oppression coloniale de Zemla », a affirmé le Président Mohamed Abdelaziz, lors de son discours à l’occasion du 40e anniversaire du soulèvement de 1970 au cours duquel des dizaines de Sahraouis sont tombés criblés de balles, tirés à bout portant par la légion étrangères espagnole. « Comme dans le soulèvement héroïque de Zemla, la brave Intifada de l’Indépendance a refusé toujours la propagande, la désinformation et la politique coloniale marocaine visant à réduire et à assimiler les Sahraouis et leur identité nationale », a-t-il ajouté. « L’Etat sahraoui indépendant découlant de la volonté du peuple sahraoui de liberté, de démocratie et de transparence, soutiendra son voisin, le Royaume du Maroc, et tous les pays de la région, dans un cadre de respect mutuel des principes de la légitimité internationale, de bon voisinage, de stabilité, de paix, de bien-être et de prospérité pour tous les peuples de la région », a-t-il soutenu. M. Abdelaziz a en outre a renouvelé l’engagement du peuple sahraoui avec les martyrs pour « continuer la lutte sur le chemin de liberté quelle que soient les sacrifices ». Toutefois, le peuple sahraoui est prêts toujours à « coopérer pour parvenir à une paix juste et durable du conflit au Sahara occidental et construire un avenir commun avec le peuple frère du Maroc ». En direction de l’Espagne, Il a réaffirmé que le peuple sahraoui ne renoncerait pas à sa demande au gouvernement espagnol pour « élucider le sort de feu Mohamed Sidi Brahim Bassiri, le leader de l’Intifada de Zemla, arrêté et disparu depuis lors . Le président Mohamed Abdelaziz a réitéré son appel pour la libération de Yahya Mohamed Al-Hafiz Iza et tous les prisonniers politiques sahraouis, y compris les trois prisonniers du groupe des sept, Ali Salem Tamek, Brahim Dahane et Hammadi Nassiri, que les autorités marocaines détiennent encore à la prison de Salé, malgré l’absence de toute accusation portée contre eux pour justifier leur détention. Enfin, il a condamné l’arrestation injuste à Mhamid El Gozlan (Maroc) du Dr sahraoui, Cheikh Mohammed Abbas Sibai. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*