Une famille sahraouie préoccupée par la détention « arbitraire » de son fils

El Aaiun (territoires occupés du Sahara Occidental), 14/06/2010 (SPS) La famille de l’activiste sahraoui des droits humains, Abbas Mohamed Sbai s’est dite préoccupée par la détention  » arbitraire » de son fils la semaine dernière dans un hôtel à Casablanca, a-t-on appris de source du ministère des territoires occupés et de la communauté. L’activiste sahraoui , Abbas Mohamed Sbai a été transféré dimanche par les autorités marocaines à la prison locale de Ouarzazate (Maroc), selon la même source, citant un communiqué du comité des défenseurs des droits de l’homme au Sahara occidental (CODESA), qui qualifie cet acte d’ »abus et de provocation » contre les défenseurs sahraouis des droits humains. Mohamed Abbas Cheikh Sbai avait comparu dimanche matin devant la Cour d’appel de la ville de Ouarzazate (sud du Maroc) et refusé de signer le procès verbal qui lui a été présenté par la même cour. A cette occasion il a décidé d’entamer une grève de la faim illimitée pour protester contre sa détention et pour exiger sa libération immédiate et inconditionnelle. En Février 2006, Mohamed Abbas Cheikh Sbai a été condamné à trois mois de prison de prison ferme. Après une grève de la faim de 39 jours et grâce aux pressions des ONG internationales , il a été mis en liberté après avoir passé 4O jours derrière les barreaux. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*