N’autre vision : La libre expression du… gourdin

A écouter les mensonges du Makhzen, les populations sous occupation vivraient le paradis depuis qu’elles ont la chance d’être soumises par le Maroc.
M. Z. ( mohamed_zaaf@yahoo.fr)
Les forces de l’ordre de l’occupant marocain continuent de sévir contre les populations civiles sahraouies, sans tenir compte de la volonté européenne, exprimée à la rencontre UE – Maroc de Grenade, de voir Rabat s’améliorer sur les droits humains. Des droits régulièrement violés dans les territoires occupés du Sahara occidental, où se poursuit une intifadha déclenchée en mai 2005. El-Aaiun, la capitale du Sahara Occidental, est l’une des villes sahraouies où s’exprime le plus la repression marocaine. Pas plus tard que jeudi dernier, les forces d’occupation ont violemment réprimé une manifestation tout à fait pacifique et sans coloration politique. Les manifestants, tous des chômeurs sahraouis, revendiquaient du travail, privilège qui profite globalement aux colons ramenés du royaume, au détriment des autochtones. La charge brutale des forces d’occupation a fait sept blessés parmi les manifestants, rapporte l’agence sahraouie de presse. En plus de l’usage abusif des gourdins et des obscénités humiliantes, les chômeurs sahraouis ont été délestés de leurs téléphones portables et autres appareils photographiques. Les Sahraouis n’auraient-ils donc pas le droit de prétendre à un emploi et de vivre dans la dignité ? A écouter les mensonges du Makhzen, les populations sous occupation vivraient le paradis depuis qu’elles ont la chance d’être soumises par le Maroc, le seul pays du monde arabo-musulman à avoir su accéder au club fermé des colonisateurs, réservé jusqu’alors aux seuls Occidentaux, outre le «peuple élu», son modèle. Ainsi, pour Rabat, le Sahara occidental c’est sa «terre promise» mais, contrairement à l’Etat hébreux qui se montre prêt à abandonner la Cisjordanie et la bande de Gaza aux Palestiniens, le Maroc se montre plus cupide et ne veut accorder pour sa part qu’une «large autonomie» aux Sahraouis. Sans même préciser si, à part d’être large, cette autonomie sera longue ou courte, alors que James Baker lui prévoyait une durée de vie de cinq ans environ. Alors qu’on ne sait toujours pas le temps que nécessite l’incubation de l’esprit républicain. Cet esprit qui nous est aussi cher ici qu’aux Marocains de la trempe de la grande Nadia Yacine. 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*