Les amis de Mohamed VI manquent de dentistes

En « visite privé » au Maroc depuis avant-hier – De quoi souffre donc Gbagbo?
Et de deux. Laurent Gbagbo s’est envolé depuis avant-hier pour le Maroc. Soit pour la seconde fois en un an, sa première visite dans ce pays ayant eu lieu le 11 août 2009. Selon le communiqué de presse rendu public par le service de communication de la Présidence de la République, la visite du chef de l’Etat au pays de Mohamed V est à caractère privé et durera cinq bons jours.
Encore un séjour au Maroc ! pourrait-on s’exclamer. Avec la question évidente qu’un tel déplacement ne manquera pas de susciter et que le communiqué de presse des services de la présidence a volontairement omise : quelle est donc l’objet de cette visite ? La réponse pourrait cependant en être simple, pour peu qu’on se souvienne de celle que Gbagbo lui-même avait donné lors de son premier déplacement au royaume chérifien. Aux journalistes qui l’avaient interrogé à son retour, l’ancien opposant avait alors déclaré ceci : «Je ne suis pas allé me reposer au Maroc. Avant de partir, j`ai appelé le Premier Ministre, les officiers, comme je le fais d`habitude. Et je leur ai dit que je m`absente pour 10 jours au Maroc parce que mon dentiste m`a dit que j`avais un problème sur la dent et qu`il savait ce qu`il fallait faire, mais qu`il n`avait pas le matériel adéquat ici. Un cabinet ami au Maroc pouvait le faire. Il fallait donc qu`on y aille. C`est tout. Il n`y a rien d`autre. Il n`y a rien à cacher dans cette maison».
Le numéro un ivoirien répétera-t-il les mêmes propos lors de sa descente d’avion à l’aéroport d’Abidjan dans cinq jours ? Tout porte à le croire. Les circonstances de cet autre déplacement au royaume chérifien étant quasiment les mêmes que la dernière fois. Qu’arrive-t-il donc à notre cher Président pour qu’il tourne le dos au système sanitaire de son pays pour accourir chez les autres chaque fois qu’un petit malaise (dentaire) se signale chez lui ? Pourquoi devrait-il tourmenter les Ivoiriens en affichant ce mépris royal pour notre médecine ? Pourquoi surtout devrait-on assister impuissant à la dilapidation de deniers publics par celui qui est censé, par sa politique, renflouer les caisses de l’Etat ? Parce que, et nous l’apprenons à nos dépens, c’est un avion qui a été loué, un personnel pléthorique qui l’y accompagne avec tout ce que cela comporte comme insouciance dépensière. Quand donc va cesser les ravages budgétaires essuyés par notre pays, à cause de cette dent ?
Au moment où tous les clignotants sont au rouge du fait de la crise qui secoue le pays, le candidat de la minorité présidentielle se rend au Maroc juste pour soigner sa dent. Gbagbo met donc en veilleuse le processus de sortie de crise, faisant mentir son Premier ministre qui avait annoncé récemment un coup d’accélérateur au processus électoral, Gbagbo, Bédié, ADO et lui-même Soro devant se rencontrer cette semaine. Naturellement, il faudra faire le deuil de ce conclave des quatre. D’autant plus que Gbagbo qui est l’un des pions majeurs de cette rencontre va regagner Abidjan le 14 juin prochain. Soit le lundi prochain. L’ancien secrétaire général et président du FPI tient tellement à se dent qu’il va au Maroc au moment où une grave crise mine son parti, avec les coups de sang de Mamadou Koulibaly et la réplique de Affi N’Guessan. Et une autre réaction plus que sévère du même Koulibaly qui n’a pas manqué de donner des leçons de démocratie au président de son parti. C’est cette crise au sommet qui a nécessité, hier un ‘’secrétariat exécutif extraordinaire pour laver le linge sale’’ en famille, selon l’expression du porte-voix du régime. Aller soigner sa dent au moment où son parti se déchire? Il faut vraiment que cette dent lui fasse vraiment mal. Il faut rappeler que lors de son précédent voyage dans ce pays du Maghreb, Gbagbo avait a été accueilli par l`Ambassadeur de la Côte d`ivoire à Rabat, M. Charles Atchimon Aké et le Gouverneur de la Province de Nouaceur, M. Mohamed El Hafi, avant de passer en revue un détachement de la première base navale de la marine royale qui rendait les honneurs.
Yves-M. ABIET
Source : Abidjan.net

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*