Appel à la jeunesse et aux étudiants du monde

WFDY
mardi 8 juin 2010
La jeunesse a toujours été une force vitale dans le développement des sociétés. Avec sa créativité naturelle, sa volonté de changement, de transformation et sa force, la lutte de la jeunesse pour la liberté, la paix et la transformation sociale, pour le droit à l’éducation, à l’emploi, les droits démocratiques et la paix a toujours eu un rôle important dans la lutte générale pour un monde équitable et pacifique. Le passé le démontre, mais également le présent où des grandes manifestations d’étudiants, de jeunes travailleurs et de jeunes en général sont l’avant-garde de la résistance contre l’exploitation, le retrait des droits, le pillage impérialiste des ressources, le racisme, la discrimination sexuelle, le colonialisme, le fascisme, les interventions militaires et la guerre, et pour la survie de l’être humain. Nous appelons la jeunesse à continuer ces luttes.
Dans le même temps où l’impérialisme domine le monde, dans le cadre de l’une des plus profonde crise structurelle du système capitaliste, la situation de la jeunesse empire. C’est très clair avec le nombre croissant de jeunes sans emploi ou qui travaillent dans des relations de travail précaires tandis que le profit des grands groupes économiques continue d’augmenter. Le nombre de gens qui résistent augmente chaque jour, dans tout les pays, où la jeunesse et le peuple sont victimes de l’impérialisme et résistent avec bravoure, ajouté aux nombreux pays sous sanctions, embargos ou occupation. La crise montre les limites historiques du système et l’énorme potentiel pour des luttes plus fortes contre ce système et pour des changements en faveur de forces progressistes dans le monde. Nous appelons toute la jeunesse à s’aligner dans notre lutte de résistance contre l’exploitation des peuples et de l’environnement, pour la satisfaction réelle des besoins des peuples. Dans des temps où les forces impérialistes augmentent la militarisation du monde, en implémentant davantage de bases militaires, en se concurrençant l’une l’autre pour les marchés et les ressources naturelles, augmentant la puissance de feu des armées et leurs budgets, développant des armes de haute technologie, et dévastant l’environnement et les ressources naturelles, prouvant ainsi le caractère éco–prédateur de l’impérialisme. La terre est devenue un endroit plus dangereux à vivre pour les jeunes. Avec le renforcement des structures impérialistes, comme l’OTAN, l’Union Européenne, l’AFRICOM et d’autres organisations, l’impérialisme est chaque jour plus agressif envers les organisations progressiste, démocratique et communiste, ce qui demande de nous un renforcement de la lutte pour la paix. L’augmentation des offensives militaires et des provocations contre tous les gouvernements et peuples progressistes d’Amérique Latine et des Caraïbes ; la persécution de la jeunesse et du mouvement étudiant en Colombie, ainsi que des forces progressistes, anti-impérialistes et des organisations de jeunes dans les pays d’Europe de l’Est ; l’assimilation du communisme au Nazisme ; les attaques contre le peuple, la jeunesse du Sahara Occidental ; les crimes contre le peuple et la jeunesse de Palestine par l’occupation sioniste israélienne sponsorisée par l’impérialisme ; l’occupation de l’Irak et de l’Afghanistan, la continuation de l’occupation de Chypre ; l’oppression des peuples indigènes, parmi plein d’autres exemples, démontre que la tentative de l’impérialisme de détruire les droits démocratiques n’est pas seulement un événement isolé dans un pays, mais est vraiment un des éléments–clés de la stratégie offensive de l’impérialisme.
La jeunesse lutta, lutte et va continuer de se battre pour un enseignement public, gratuit de qualité et démocratique, pour le droit à l’emploi avec des droits du travail complets, pour les droits démocratiques, pour le droit exclusif à l’accès gratuit à la santé, au sport et à la culture, pour la protection de l’environnement, pour la souveraineté, pour une vie décente, pour l’amitié, la solidarité et la paix entre tous les peuples du monde. Il n’y a aucune campagne impérialiste, aucun livre scolaire non scientifique, aucune industrie de la culture, aucun sentiment nationaliste, aucun préjudice racial, aucun mouvement sécessionniste promu par l’impérialisme, aucun conflit ethnique ou religieux promu par l’impérialisme qui ne pourra empêcher la lutte de la jeunesse et de tous les travailleurs contre l’exploitation de l’homme par l’homme d’avoir lieu et d’être victorieuse.
Le 17ème Festival de la Jeunesse et des Etudiants va se dérouler avec devant lui un riche passé d’expérience, en particulier l’expérience du 16ème Festival, qui s’est tenu à Caracas, au Venezuela, en août 2005, dont le succès, et dont le succès représente une grande responsabilité et un grand espoir pour le 17ème Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants, qui aura lieu à Pretoria, en Afrique du Sud, en décembre 2010.
Le 17ème Festival de la Jeunesse et des Etudiants déclare et souligne son caractère anti-impérialiste. L’opposition ferme à l’impérialisme était l’élément–clé de la résistance dans les anciens Festivals, avec une contribution importante des pays progressistes et socialistes. La participation massives et internationale de la jeunesse et des étudiants et les caractéristiques politiques et culturelles sont des éléments que nous devons renforcer, à côté de la solidarité avec la résistance de l’Afrique du Sud à n’importe quel type d’intervention impérialiste, construisant un pays multiculturel de paix, souverain et de justice sociale, maintenant que la brave lutte de la jeunesse et du peuple sud-africain a brisé les grilles de l’apartheid.
De plus, organiser le 17ème Festival sur le continent africain est un signe de soutien à la jeunesse africaine, qui se bat si héroïquement contre les nouvelles vagues d’impérialisme que ce soit dans son expression militaire, en implémentant des bases militaires partout sur le continent (particulièrement le dangereux projet américain d’AFRICOM), ou dans son expression politique et économique en essayent de forcer tous les pays de se courber devant les volontés impérialistes, punissant avec des sanctions tout ceux qui refuse d’accepter cette nouvelle sorte d’offensive néo-colonialiste contre leur peuple.
Le Festival Mondial de la Jeunesse et des Etudiants est organisé collectivement et représente les millions de jeunes qui luttent pour un futur de paix sans l’impérialisme et ses structures. Son processus démocratique, depuis le premier moment préparatoire jusqu’à la cérémonie de clôture, est unique et doit être préservé et approfondi afin d’être encore plus connecté avec les luttes quotidiennes et concrètes de la jeunesse et des étudiants dans tous les pays du monde.
Nous appelons toute la jeunesse et les étudiants progressistes à se joindre à la lutte pour la paix et contre l’impérialisme, de travailler activement à partir de maintenant à renforcer le 17ème Festival de la Jeunesse et des Etudiants dans leur propre pays et de participer au Festival en Afrique du Sud.
Vainquons l’impérialisme, pour un monde de paix, de solidarité et de transformation sociale ! Travaillons à la réussite du 17ème Festival de la Jeunesse et des Etudiants en Afrique du Sud, du 13 au 21 décembre 2010.
Source : WFDY

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*