Amérique Latine: la conférence des partis politiques appelle l’ONU à mettre fin à la répression marocaine contre les Sahraouis

Managua, (Nicaragua), 13/04/2010 (SPS) La conférence des partis et des forces politiques des Etats d’Amérique latine et des Caraïbes a appelé l’ONU et l’UA à mettre un terme à la vague de répression marocaine contre la population sahraouie dans les territoires occupés.

A la fin des travaux de la conférence à laquelle a pris part le président nicaraguayen M. Daniel Ortega, les participants ont condamné la répression et les violations des droits de l’homme au Sahara occidental par les autorités marocaines.

Dans une recommandation adoptée par la conférence, neuf partis ont réclamé  » la liberté de rassemblement, d’expression et de déplacement des civils sahraouis sous occupation marocaine », a rapporté lundi l’agence de presse sahraouie SPS.

De son côté, l’ambassadeur sahraoui au Nicaragua, M. Slimane Tayeb, a présenté un exposé sur les derniers développements de la question sahraouie notamment le mouvement de grève de la faim observée depuis le 18 mars dernier par plus de 36 prisonniers sahraouis dans les geôles marocaines.

Le diplomate sahraoui a en outre mis en garde contre la vague de répression marocaine et la mobilisation des colons marocains contre les militants sahraouis des droits de l’homme qui rentraient d’une visite aux camps de réfugiés sahraouis. Ont participé à cette conférence des délégations de partis politiques du Nicaragua, Costa Rica, Honduras, Guatemala, Mexique, Cuba, Salvador, Porto Rico et du Front sandiniste du Nicaragua. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*