La santé des prisonniers sahraouis dans les prisons marocaines en danger : Abdelaziz sollicite l’intervention de Ki-Moon

Bir Lehlu (territoires libérés du Sahara Occidental).- Le président de la République, Mohamed Abdelaziz, a lancé un appel « urgent » au Secrétaire Général de l’ONU, Ban Ki-moon, afin d’intervenir auprès du Maroc pour sauver la vie des prisonniers politiques sahraouis en grève de la faim depuis plus d’une semaine dans les prisons marocaines, exprimant sa « préoccupation » face à la détérioration de l’état de santé de ces prisonniers.


« Ces prisonniers politiques sahraouis ont été arrêté par les autorités marocaines pour avoir défendu pacifiquement un droit reconnu par la Charte et les résolutions de l’Organisation des Nations Unies, à savoir le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance « , a écrit le président de la République, Mohamed Abdelaziz dans sa lettre à Ban Ki-moon.

Six d’entre eux croupissent dans la prison de Salé (Maroc), arrêtés depuis le 8 octobre dernier après leur retour d’une visite familiale aux camps de réfugiés sahraouis et menacés d’être traduits devant un tribunal militaire marocain.

Ce groupe est en grève de la faim depuis dix jours réclamant son droit à « un procès équitable où la libération immédiate et sans conditions », a rappelé M. Abdelaziz, appelant à la libération immédiate de tous les prisonniers politiques sahraouis qui se trouvent encore dans les prisons marocaines.

D’autre part, les familles des prisonniers politiques sahraouis sont contraintes à se déplacer des centaines de kilomètres pour rendre visite à leurs fils dans les prisons marocaines, a déploré le président de la République, dans sa lettre dont une copie est parvenue à SPS. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*