Sahara occidental: le Maroc bloque les visites interfamiliales sahraouies

Les autorités marocaines ont empêché une cinquantaine de Sahraouis de se retrouver auprès de leurs proches grâce au programme de visites interfamiliales, piloté par le HCR depuis cinq ans. Le programme de cette semaine, qui devait profiter à plus d’une cinquantaine de personnes des deux côtés du mur, a été bloqué par l’intransigeance des autorités marocaines. 

« Les autorités marocaines voulaient décider unilatéralement de la liste des bénéficiaires, en excluant une famille du campement de réfugiés de la wilaya de Smara devant se rendre à Dajla occupée, alors que ses membres remplissent tous les critères retenus par le HCR et agréés par les deux parties », a regretté le coordinateur sahraoui de la MINURSO, M’hamed Khadad. M’hamed Khadad a précisé, à l’agence SPS, qu’«aux démarches et tentatives des membres du HCR d’entrer en contact avec la famille sahraouie à Dajla, les autorités marocaines ont répondu par la négative». M. Khadad déplore le fait que « le gouvernement marocain empêche les fonctionnaires du HCR chargés des échanges de visites de contacter directement les familles sahraouies dans les territoires occupés et procède à la sélection, sur des bases politiques, des candidats appelés à participer à ce programme humanitaire décidé par le Conseil de sécurité». 

Le Front POLISARIO qui dénonce «cette mesure arbitraire et inhumaine du Maroc», a appelé les Nations unies à intervenir pour la reprise de ce programme dans le cadre du strict respect des accords conclus entre les deux parties et le HCR. Les échanges de visites et de correspondances, le téléphone et les séminaires font partie d’un programme de mesures de confiance qui a été accepté par les parties en 2003. Environ 10.500 personnes ont profité de ce programme de visites interfamiliales depuis 2004, alors que 31.000 personnes sont encore inscrites sur la liste d’attente, selon des sources sahraouies. 
Rabat avait bloqué, en 2005, pendant une année, ces échanges de visites entre les familles sahraouies séparées par l’occupation et par le mur de la honte. Le Maroc bloque toujours les préparatifs pour des échanges de visites par voie terrestre, décidé en commun accord entre les parties depuis 2009 en août à Vienne, qui permettront d’augmenter le nombre de bénéficiaires obligés de voyager seulement par voie aérienne en empruntant des appareils de la MINURSO, rappelle le coordinateur sahraoui. 
Source : El Watan, 28/03/20101

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*