Yeslem, le rappeur du Sahara Occidental

Il est arrivé du Sahara Occidental pour passer des vacances en paix et dix ans plus tard, il chante pour son peuple depuis l’Espagne. Yslem Mohamed Salem, 21 ans, aujourd’hui ne peut pas se promener dans les rues de sa localité sans qu’il ne soit interpéllé par la foule.

Yslem peut se vanter d’être le premier rappeur né au Sahara. Il a commencé à écouter ce type de musique quand il était là-bas mais c’était en Galice qu’il a commencé à écrire ses premières chansons. Des chansons avec des messages directs et durs. Sans hésiter, il parle des injustices sociales, de la répression contre son peuple exercée par le Maroc, de globalisation, de pauvreté et de la situation de son peuple. Dans une de ses strophes, il dit :

J’ai émigré pour vivre

non pas pour m’habiller de Zara

mais j’ai été obligé,

marqué par la nostalgie,

à laisser une famille derrière

à des kilomètres de distance

plus augmente l’argent

plus croît l’ignorance

des leaders du monde m’ont volé mon enfance


Après des années à rapper avec ses amis dans un parc d’Ou Porriño, il a décidé de tenter sa chance sur les scènes et a enregistré sa première maquette, « Question de foi ». Maintenant, il est sur le point de présenter son deuxième travail, Sahararap. Il(elle) l’a enregistré il y a quelques mois dans un studio de Marseille et la maison discographique Renegade Prods lui donne en Galice les dernières retouches.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*