Le président appelle l’UE à une « contribution efficace » pour la décolonisation du Sahara Occidental

Bir Lahlou.- Le président de la République, Mohamed Abdelaziz a appelé l’Union européenne (UE) à « intervenir et contribuer de manière efficace » dans la recherche d’une solution définitive et durable à la question du Sahara Occidental, à travers l’organisation d’un référendum libre, régulier et impartial devant permettre au peuple sahraoui de se prononcer en toute liberté son avenir.

« Toutes les violations des droits de l’homme perpétrées par le Maroc contre les citoyens sahraouis, résultent de la violation d’un droit fondamental et sacré, à savoir l’autodétermination », a indiqué le Chef de l’Etat, Mohamed Abdelaziz dans une lettre adressée au président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, dont une copie est parvenue à SPS.


M. Abdelaziz, a exhorté le Conseil européen à « intervenir immédiatement et de prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la répression brutale, qui s’est aggravée récemment, le harcèlement et l’intimidation contre les militants des droits humains, arrêter le pillage des ressources naturelles du Sahara Occidental et libérer tous les prisonniers politiques qui se trouvent encore dans les prisons marocaines ».


Les autorités marocaines n’ont pas seulement violé les exigences de la légalité internationale au Sahara Occidental, mais aussi exercée la répression et continuent son intimidation et harcèlement contre les Sahraouis qui appellent pacifiquement au droit de leur peuple à l’autodétermination et à l’indépendance, a souligné le texte.


« Le Maroc a non seulement violé les exigences du droit international en occupant par la force le Sahara Occidental, le 31 Octobre 1975, alors que sa présence aujourd’hui est une présence illégale en tant que puissance occupante, mais il persiste également dans la violation du droit international humanitaire et de l’Organisation des Nations Unies par rapport aux pays et aux peuples coloniaux, comme Sahara Occidental « , a rappelé le président de la République.


Le président de la République a appelé à la libération immédiate de quelques 55 prisonniers politiques sahraouis, répartis dans dix prisons marocaines, dont la carcel negra d’El Aaiun (capitale occupée du Sahara Occidental), Tiznit, Ait Melloul, Taroudant, Marrakech, Kénitra, Ben Sleiman, Inezgan et Oukacha (Maroc). (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*