Violente intervention de la police marocaine contre des manifestants sahraouis à El Aaiun occupée

El Aaiun (territoires occupés).-  Les forces de sécurité marocaines sont intervenues violemment mardi soir pour réprimer une manifestation pacifique organisée à l’occasion de l’arrivée de la délégation des militants sahraouis des droits de l’homme après leur retour d’une visite aux camps de réfugiés et pour dénoncer les crimes perpétrés par l’occupation marocaine du Sahara Occidental, a-t-on appris de sources concordantes sur place.

Les manifestants qui scandaient des slogans réclamant le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et dénonçant les violations des droits humains dans les territoires occupés et le pillage systématique des ressources naturelles par le Maroc, ont été violemment réprimés par les forces d’occupation marocaines, causant plusieurs blessés dont des activistes des droits humains, particulièrement le président de l’ASVDH, Brahim Sabbar, selon les mêmes sources.


D’après un premier bilan du ministère sahraoui des territoires occupés et des communautés, huit personnes ont été grièvement blessées et une autre arrêtée : il s’agit de, président de l’Assiation des victimes des graves violtaions des droits humains commises par l’Etat marocain(ASVDH), Brahim Sabbar, le coprésident du comité pour le respect des libertés au Sahara Occidental (CORELSO), Ennaama Asfari, Ahmed Sbai, Yzana Ameidan, Houda Mena,Dahba Ayachi, Hayat Rgueibi, alors que le président du comité local de l’ASVDH à Boujdour, Mohamed Tahlil a été arrêté à son arrivée à cette ville occupée.


Selon les mêmes sources la ville occupée d’El Aaiun se trouve sous un état de siège sécuritaire, notamment les quartiers majoritairement peuplées par les Sahraouis, à l’instar du quartier légendaire Hay Maatala, afin d’empêcher d’éventuelles manifestation en faveur de l’autodétermination du peuple sahraoui ou l’indépendance du Sahara Occidental.


La délégation de militants sahraouis des droits humains était arrivée dimanche soir à la ville occupée d’El Aaiun, après une visite qui l’a conduite aux camps de réfugiés sahraouis et dans les territoires libérés de la RASD pour prendre part au 34ème anniversaire de la proclamation de la République sahraouie.


La délégation était composée de 11 membres, regroupant les différentes villes des territoires occupés du Sahara Occidental et au sud du Maroc, dirigée par l’ex prisonnier politique et disparu, Brahim Sabbar, Naama Asfari, en plus d’autres militants et ex-détenus, Lamjaid Sidahmed, Ahmed Sbai, Brahim Ismaili, Atikou Baray, Mohamed Tahlil, Mbarkalina Baali accompagnée de sa fillette, Aza Saleh, Yzana Ameidan, Banka Cheikh et Hamia Ahmed Mussa, rappelle-t-on. (SPS) 

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*