Aminetou Haidar appelle le président de l’UE à intervenir en urgence pour amener le Maroc à respecter les droits de l’homme

Madrid, 08/04/2010.- La militante sahraouie des droits de l’homme, Aminetou Haidar a appelé le président permanent de l’UE, Herman Van Rompuy à intervenir de « manière urgente » auprès du Maroc pour qu’il respecte les exigences européennes en matière de droits de l’homme, et éviter ainsi la mort des six prisonniers de conscience sahraouis, en grève de la faim.
« Je sollicite votre urgente intervention afin d’amener le Maroc à respecter l’application des clauses exigées par l’Union européenne concernant le respect des droits de l’homme et réaffirmées par vous-même lors du sommet UE-Maroc de Grenade », souligne Mme Haidar dans une lettre adressée à M. Van Rompuy.
Pour l’activiste sahraouie, il s’agit « d’éviter, le plus rapidement possible, un dénouement tragique de la situation des six défenseurs sahraouis des droits de l’homme détenus dans la prison de Sale » (au Maroc), depuis leur arrestation en octobre dernier.
Ainsi, a-t-elle ajouté, « vous confirmerez la volonté de l’UE de faire respecter les libertés fondamentales et contribuerait à la libération des prisonniers politiques sahraouis ».
L’intervention du président permanent de l’UE est perçue également par la présidente du Collectif des défenseurs des droits de l’homme sahraouis (CODESA) comme une contribution à « l’aboutissement d’une solution juste et équitable devant garantir l’exercice du droit à l’autodétermination du peuple sahraoui ».
Les six défenseurs sahraouis des droits de l’homme, qui sont dans l’attente d’un procès militaire pour avoir visité les campements de réfugiés sahraouis, observent une grève de la faim depuis le 18 mars « pour revendiquer un procès équitable ou leur libération immédiate » et leur situation est « alarmante », a rappelé Aminetou Haidar. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*