Agression contre des prisonniers politiques sahraouis à la prison marocaine d’ Ait Melloul

Ait Melloul (Maroc), 31/05/2010 (SPS) Des prisonniers politiques sahraouis, Salama Charafi et Najem Bouba ont été victimes d’une violente agression de la part des autorités pénitentiaires à la prison d’Ait Melloul, a-t-on appris de source proche du ministère sahraoui des territoires occupés et des Communautés.

Najem Bouba a été surpris par la pénétration du directeur adjoint de la prison en compagnie de ses collaborateur dans la cellule du prisonnier politique sahraoui et ont procédé à une enquête, selon la même source, qualifiant cette agression de réaction à une plainte contre l’administration, déposée en mai 2010 par la famille au procureur général du roi auprès de la Cour d’appel d’Agadir, rejetant les accusations présentés par la cour de première instance d’Agadir contre son fils et sa condamnation à 4 ans de prison ferme.

Pour sa part, Salama Charafi a été agressé et tabassé par des membres de l’administration pénitentiaire, pour avoir demandé de lui fournir des soins des maladies dont il souffre, en raison de la négligence et l’indifférence de cette administration à son état de santé et psychologique.

Il a été transféré récemment à l’hôpital d’Agadir, où il a passé six jours de traitement, avant d’être reconduit à sa cellule à la prison d’Ait Melloul, a rappelé la même source.

Par ailleurs, les citoyens sahraouis de la ville occupée de Smara ont organisé une manifestation dans laquelle ils ont brandi les drapeaux de la RASD et scandé des slogans demandant le retrait immédiat de l’occupation marocaine du Sahara occidental et l’autodétermination du peuple sahraoui.

Ils ont en outre réitéré leur attachement au seul et unique représentant légitime du peuple sahraoui, le Front Polisario.

La manifestation a également appelé à cesser la répression marocaine contre les civils sahraouis dans les territoires occupés du Sahara Occidental, arrêter le pillage et l’exploitation systématique des ressources naturelles au Sahara Occidental et la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis qui se trouvent encore dans les prisons marocaines. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*