Une association australienne appelle le président du Conseil de sécurité à doter la Minurso d’un mécanisme de protection des droits de l’homme

Sydney (Australie), 11/04/2010 (SPS) Le président de l’Association australienne pour le Sahara occidental (AWSA), Mme Lyn Allison, a demandé au président du Conseil de sécurité de l’ONU, M. Yukio Takasu, de soutenir l’élargissement des prérogatives de la MINURSO à la protection des droits de l’homme au Sahara occidental, dans une lettre rendue publique samedi.
Mme Allison a rappelé dans sa lettre que la mission du Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme avait clairement indiqué dans son rapport de 2006, que « la source des violations des droits humains au Sahara occidental résulte de la non application du droit du puple sahraoui à l’autodétermination ».
« Le Conseil de sécurité doit exercer des pressions sur le Maroc pour l’amener à se conformer aux résolutions de l’ONU et permettre sans plus tarder au peuple sahraoui l’exercice de son droit à l’autodétermination par la voie d’un référendum libre et régulier et démocratique », a-t-elle estimé.
Elle a enfin appelé à la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis qui se trouvent encore dans les prisons marocaines et dont la plupart mène une grève de la faim illimitée depuis presque 4 semaines. (SPS)

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*