Manifestation internationale vendredi prochain face au  »mur de la honte » réclamant sa destruction

Bir Lehlu (territoire libérés), 28/03/2010 (SPS) Une manifestation internationale réclamant la destruction du « mur de la honte« , érigé par le Maroc au Sahara Occidental depuis des décennies, sera organisée vendredi prochain dans les territoires libérés sahraouie, face à un tronçon de ce rempart militaire à laquelle prendront part des centaines de citoyens européens, ainsi que des ONG sahraouies et des représentants de la société civile des camps de réfugiés sahraouis, ont indiqué les organisateurs.

La manifestation comptera également avec la participation d’une forte délégation d’activistes sahraouis des territoires occupés et avec celle des cyclistes qui organiseront en parallèle « la course internationale de vélos contre le mur » en direction de Tifariti dans les territoires libérés, a-t-on indiqué de même source.

Deux personnes avaient sauté sur des mines anti-personnelles au cours de la dernière manifestation (mars 2009), l’une d’entre elles avait été amputé du pied droit, l’autre s’en est sorti avec des lésions et des blessures sur toute la figure, rappelle-on.

Le mur de séparation marocain au Sahara Occidental, long de 2.720 Kms, a été érigé en six étapes depuis le début des années 1980, pour tenter de stopper les attaques de l’armée sahraouie.


Quelque 160.000 soldats sont déployés le long de ce mur où sont installées 240 batteries d’artillerie lourde derrière plus 20.000 Kms de barbelés et quelque 6 millions de mines antipersonnel, selon les estimations de du ministère de la défense sahraouie.


Des dizaines de radars de longue et moyenne portée, soutenus par une aviation militaire et des milliers de chars et de blindés, surveillent tout déplacements sur des dizaines de Kms en profondeur.


Aucune indication du danger des mines disséminées le long de ce mur n’est visible pour ceux qui se risquent à passer par là. (SPS)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*