Propriétaires d’affaires dans les territoires occupés sahraouis : Aziz Ahanouch est un voleur et un hors-la-loi !

Sahara Occidental, Maroc, Aziz Akhannouch, #Sahara_Occidental, #Maroc,

Le site payant « Africa Intelligence » a publié une information particulièrement gênante pour le tout nouveau gouvernement marocain. Le Premier ministre, Aziz Akhanouch n’est pas seulement un oligarque proche de Mohamed VI et première fortune du royaume chérifien. Il est en effet propriétaire d’une société génératrice d’énergie électrique grâce à des turbines éolienne, basée dans la région occupée de Dakhla. C’est-à-dire dans les territoires occupés sahraouis. 
Très évocateur, et dénonciateur surtout, le titre de l’article ne laisse guère de place aux spéculations et au doute. « Les si discrètes éoliennes d’Akhannouch, Benjelloun et Windvision. Et d’enchainer pour écrire que « peu avant de devenir chef de l’exécutif, Aziz Akhannouch s’est lancé dans un grand projet éolien à Dakhla, au Sahara occidental. Pour réaliser ce parc de 200 MW, sa société Green of Africa, codétenue avec le banquier Othman Benjelloun, s’est livrée à un audacieux montage avec le belgo-néerlandais Windvision ». pas la peine d’en rajouter. 
Le chef de l’exécutif marocain est dirigé par un hors-la-loi, un outlaw, un vulgaire flibustier, comme il en a toujours existé dans les hautes sphères du Makhzen. Est-il besoin, en effet, de rappeler ici la très pertinente et très percutante décision rendue par la Cour de Justice Européenne annulant les accords maroco-européens sur la pêche et les ressources naturelles, quand ceux-ci incluent les territoires sahraouis. 
Outre le fait qu’Akhanouch est carrément pris la main dans le sac, et qu’il a embarqué dans ses délictueuses « combines » de respectables sociétés européennes auxquelles il devra très certainement rendre des comptes, la double importance et nouveauté dans cette décision de justice, rendue en date du 29 septembre passé, réside dans le fait que l’UE reconnait enfin que le Front Polisario est le représentant unique et légitime du peuple sahraoui. 
Dakhla est une magnifique ville côtière à très fort potentiel touristique à cause des fortes rafales de vent qui y soufflent tout le temps, et qui font le bonheur des surfeurs venus du monde entier. Une fois libérée, cette région deviendra un grand pôle commercial, touristique et industriel. En attendant, Akhanouch est fermement « invité » à saborder ses juteuses affaires, et à payer de conséquentes indemnités à associés. Pour rappel, l’arrêt de la Cour européenne de Justice, a annulé les accords conclus par l’Union européenne (UE) avec le Royaume du Maroc, et a pressé tous les gouvernements, institutions et entreprises concernés de « se conformer pleinement » aux dispositions de cet arrêt. 
« La République sahraouie et le Front Polisario enregistrent avec satisfaction l’arrêt de la Cour Européenne de Justice, qui a annulé les accords conclus par l’Union Européenne avec le Royaume du Maroc, du fait qu’ils incluaient illégalement le territoire de la République sahraouie, ses eaux territoriales et ses richesses », avait également souligné un communiqué publié la semaine passée par la RASD (république arabe sahraouie et démocratique). 
« La République sahraouie et le Front Polisario lancent un appel pressant à tous les gouvernements, institutions et entreprises concernés à se conformer pleinement aux dispositions de cet arrêt de la Cour Européenne de Justice », avait précisé le document. « Ils renouvellent leur disposition à conclure des accords de partenariats avec les Etats et entreprises publiques et privées dans le cadre d’investissement et d’exploitation des richesses sur la base du respect de la souveraineté permanente du peuple sahraoui sur son pays et ses richesses, qui ne peuvent être exploitées qu’avec son consentement dûment exprimé à travers ses autorités et institutions nationales », précise la même source. 
La Cour a confirmé le contenu de ses précédents arrêts concernant l’absence de tout lien de souveraineté entre le Maroc et le Sahara occidental car ce sont deux pays séparés et distincts. Elle a également réaffirmé le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et la représentativité du Front Polisario conformément aux dispositions du droit international, rappelle le ministère de l’Information dans son communiqué. Le nouveau gouvernement marocain, issu d’une fraude électorale massive, est constitué d’un ramassis d’oligarques et d’affairistes enrichis sur le dos des peuples marocain sahraoui.
Mohamed Abdoun
La Patrie News, 12/10/2021

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*