«Le Maroc s’est placé sous protectorat sioniste» (Me Ksentini)

Algérie, Maroc, Israël, #Algérie, #Maroc, #Israël,


L’Algérie a décidé la fermeture immédiate de son espace aérien à tous les avions civils et militaires marocains, ainsi qu’à ceux qui portent un numéro d’immatriculation marocain. 
Cette décision vient suite à la poursuite des provocations et des pratiques hostiles de la part de Rabat, a indiqué le Haut Conseil de sécurité. 
Contacté à ce sujet, maître Ksentini estime que cette mesure confirme et complète la première décision prise dans ce sens, à savoir rompre toutes les relations avec le Maroc face aux manœuvres persistantes de ce pays visant à déstabiliser l’Algérie.
Entretien réalisé par Kamélia Hadjib
El Moudjahid : Comment qualifiez-vous cette décision ? En êtes-vous surpris ?
Me Ksentini : Le Maroc vient de se placer sous le protectorat sioniste. Il a amené les sionistes à nos frontières. Aussi, nous ne sommes plus en sécurité. Pire, nous sommes plutôt en danger. Parmi les mesures qui s’imposent, il y a donc la fermeture des voies aériennes, aussi bien aux avions militaires que civils, parce que le Maroc est devenu un pays infréquentable et dangereux. 
La décision du président de la République est à mon sens opportune et salutaire et s’impose par la situation elle-même. Il faut prendre en compte cette réalité qui est douloureuse et malheureuse. 
L’Algérie a été bien inspirée de prendre cette mesure qui vient ainsi confirmer et compléter la première décision prise dans ce sens, celle de rompre toutes les relations avec le Maroc, devant ses manœuvres persistantes visant à déstabiliser notre pays.
L’Algérie est menacée et doit prendre toutes les dispositions pour parer à cette menace. Ces derniers temps, le comportement du Maroc est devenu insupportable.
Ce sont des provocations quotidiennes, des injures, des diffamations, un manque de respect flagrant. Il est devenu agressif parce qu’il est réconforté par son alliance et sa mise sous protectorat sioniste, ce qui l’encourage dans ce sens dans l’espoir d’affaiblir l’Algérie et d’obtenir gain de cause, aussi bien pour la Palestine que pour le Sahara occidental.
Qu’en est-il de la position de l’Algérie de soutien aux causes justes ?
L’Algérie n’a jamais varié d’un millimètre dans ces positions pour les questions sahraouie et palestinienne.
C’est une question de principe. Il est clair que l’Algérie s’en remet à la légalité internationale. Des résolutions ont été prises par l’ONU et elles doivent être respectées. L’entité sioniste ne les respecte pas et le Maroc aussi. L’Algérie a toujours œuvré pour le respect de ces résolutions et du droit international, sa position est logique, fondée et inattaquable.
La diplomatie algérienne commence à retrouver son dynamisme…
Absolument. L’Algérie est en train de regagner du terrain sur le plan international, et notamment sur le plan africain. Malheureusement, la politique étrangère par le passé n’était pas performante.
Heureusement que nous avons une personne comme l’actuel ministre des Affaires étrangères qui est performant, un vrai diplomate. La création de postes d’envoyés spéciaux est opportune et va faire bénéficier notre diplomatie de davantage d’efficacité.
Nous ne pouvons que nous en féliciter.
K. H.
El Moudjahid, 25/09/2021

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*