HCR: L’Algérie condamne les mensonges du Maroc sur les réfugiés sahraouis

                  Sahara Occidental, Maroc, HCR, réfugiés sahraouis, #Sahara, #maroc,

FACE À DE VAINS MENSONGES DU MAROC SUR LES RÉFUGIÉS SAHRAOUIS:
L’Algérie condamne et prend à témoin le HCR
Le HCR est invité à «apporter un démenti ferme et catégorique à ces allégations qui portent atteinte, en premier lieu, à ses équipes sur le terrain et ses partenaires d’exécution présents dans ces camps de réfugiés depuis près d’un demi-siècle».
Les tentatives désespérées du Maroc d’agir sur le dossier du Sahara occidental lui font prendre des attitudes irréfléchies et carrément mensongères à l’endroit d’ONG et de pays respectables. L’Algérie qui n’admet pas ce genre de comportements inadmissibles a condamné la «pirouette» de Rabat qui tente d’entacher l’action du HCR et de ses opérations humanitaires au profit des réfugiés sahraouis.
La réaction cinglante du représentant de la délégation algérienne lors des débats de la 82eme réunion du comité permanent du Programme du HCR à Genève, remet les pendules à l’heure dans un dossier limpide mais que le Maroc veut noircir pour gagner du temps.
«Ma délégation condamne énergiquement l’attitude outrageante de la délégation du Maroc qui, une fois de plus, tente d’instrumentaliser nos débats pour exhumer ses allégations mensongères, infondées et réitérées de manière obsessionnelle dans le seul objectif, vous l’auriez tous compris, d’entacher la crédibilité et le bien fondée de l’opération du HCR en Algérie». Il y a lieu de noter les propos mensongers du chef de la délégation marocaine, s’agissant de la situation des réfugiés sahraouis.
Le diplomate algérien a pris à témoins le représentant du HCR et l’a enjoint à communiquer librement «sur la gestion des camps des réfugiés du Sahara occidental». il n’y a pas de doute et le HCR le confirmera, cette gestion respecte les normes reconnues en la matière. Aussi, le HCR est-il invité à «apporter un démenti ferme et catégorique à ces allégations qui portent atteinte, en premier lieu, à ses équipes sur le terrain et ses partenaires d’exécution présents dans ces camps de réfugiés depuis près d’un demi-siècle». Ainsi, à travers sa délégation à Genève, l’Algérie est confortée par le fait qu’elle abrite la première situation prolongée sous le mandat du HCR.
Le chef de la délégation algérienne, relèvera également que «les tentatives de diversion à courtes vues, simplistes et vaines de la délégation marocaine, y compris celles visant à vanter les bienfaits de la colonisation, ne font que renforcer la détermination de mon pays à poursuivre son soutien en faveur des réfugiés du Territoire non autonome du Sahara occidental et leur cause, à l’instar de toute les autres causes justes dans le monde». Disqualifiant le discours marocain qui tente d’impliquer l’Algérie dans le conflit, le représentant de la délégation algérienne au HCR a rappelé lors que «le rapport du Secrétaire général de l’ONU à la 76ème Assemblée générale, cite le Sahara occidental parmi les Territoires non-autonomes inscrits sur l’agenda des Nations Unies».
C’est à l’Onu qu’il faut s’en prendre, à supposé que Rabat veuille renverser la tendance. Et pour cause, la question sahraouie «a été confirmée, il y a quelques jours, par le refus des Nations Unies et de l’Union africaine de déléguer des observateurs lors des élections récentes au Maroc, refusant ainsi de cautionner l’occupation». Ce sont là, les principaux contradicteurs du Maroc. Il faut dire que l’ONU et l’UA ne font rien d’autre que d’en référer à la légalité qui «sera confirmée, nous en sommes convaincus, à l’occasion du rendu judiciaire de la Cour de Justice de l’Union européenne le 29 septembre prochain », conclut le diplomate algérien.
APS

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*